Gautier Colman lauréat du concours Créasup passe du projet à l'entrepreneuriat

Rencontre avec Gautier Colman

J’ai pu avoir le soutien de mon entreprise Ginger CEBTP tout au long de ce projet.  J’ai aussi pu bénéficier de l’aide du jury de créa’sup.

Gautier_Colman_web

Présentation (études, entreprise, parcours..) :

A la suite de mon bac S je me suis orienté vers un dut génie civil. Après le DUT j’ai choisi de continuer mes études par le biais de l’alternance. J’ai ainsi intégré polytech’lille en géotechnique et génie civil en apprentissage. J’ai été embauché en tant qu’apprenti au sein de l’entreprise Ginger CEBTP à Amiens en géotechnique, pour la réalisation d’étude de fondation. Dans le cadre de ma dernière année j’ai changé de service et j’ai intégré le service structure et pathologie de l’agence de Béthune.

Quel est ton projet présenté à CreaSup ? :
Mon projet était la création d’un service structure et pathologie à l’agence d’Amiens, après avoir été formé Béthune. Ce projet comprenait une étude de marché pour la Picardie, une étude des besoins matériels et humains ainsi que le montage du budget prévisionnel de 2016 ainsi que des objectifs.
Qu’est ce qui t’as donné envie de faire le concours ?
J’avais envie d’avoir un regard extérieur sur mon projet, je voulais également bénéficier de l’expertise du jury. Cette participation m’a également permis de donner davantage de visibilité à mon projet et à le rendre davantage crédible auprès de ma hiérarchie.
Pourrais-tu faire un lien entre l’apprentissage et l’entreprenariat ?
Le fait de rentrer dans le monde de l’entreprise favorise les actions de création. Je connaissais déjà le « fonctionnement » de mon métier, je ne me suis pas lancé au hasard. J’avais déjà pu expérimenter le métier de structure et pathologie. Je pense qu’il est très important d’avoir une certaine expérience avant de mener de tels projets. L’apprentissage a donc été un tremplin et ce concours fut la concrétisation de mon apprentissage car aujourd’hui j’occupe un poste qui n’aurait pas pu être confié à n’importe quel étudiant sortant d’un cursus « classique ».
Qu’est ce qui t’as donné envie d’entreprendre ?
Ce projet me tenait à cœur depuis près de deux ans. Mon chef d’agence d’Amiens m’a proposé à la suite de mes études de travailler à Béthune en structure et pathologie. J’ai vraiment été intéressé et j’ai donc demandé s’il était possible de lancer cette activité à Amiens. Cela était motivant car je pourrais faire quelque chose que j’aime tout en étant assez indépendant.
As-tu eu des difficultés pour ton projet ?
Dans le cadre du projet j’ai rencontré certaine difficultés, mais elles étaient minimes par rapport à celle que rencontre pour le mettre en place. Actuellement je suis ingénieur chargé d’affaires à Amiens en structures et pathologies. Je suis le référent à l’agence pour ce domaine je dois ainsi remplir mes objectifs seul, je suis également le garant en terme de sécurité pour mes équipes lors des chantiers et des études. Je suis le seul interlocuteur pour les clients, cela peut être déstabilisant pour un jeune ingénieur. Un autre problème est l’écart que je peux rencontrer entre ce que j’avais prévu dans le cadre de mon étude en terme d’objectifs, de moyens… et ce que je rencontre réellement en pratique.
As-tu fait d’autres concours ?
Je n’ai pas fait d’autre concours

Ou en est ton projet actuellement ?
Actuellement je développe le service structure et pathologie des matériaux que j’ai créé à Amiens, j’ai sous ma responsabilité 2 techniciens et je suis le garant dans le cadre de mes affaires (diagnostic de viaduc, étude sur des murs de soutènement, expertise judiciaire…). D’ici février mon entreprise aura investi dans du matériel mais également dans des formations pour le service (caces nacelles…). Je devrai alors remplir les objectifs que ma hiérarchie et moi-même avons définis.
Aurais-tu des recommandations pour des jeunes qui voudraient comme toi, lancer un projet entrepreneurial ?
Savoir structurer son travail et savoir saisir les opportunités notamment au sein d’une entreprise ou on ne peut être qu’un simple employé. Ne pas avoir peur de s’affirmer face à sa direction.
Aurais-tu envie d’être entrepreneur ?
A mon échelle dans mon entreprise on peut considérer que je suis entrepreneur, cela me plait j’aime être en autonomie le seul interlocuteur et seul responsable de mes affaires. Cela est vraiment gratifiant mais aussi très prenant.